ZAZEN

Moines du temple du Daitoku-ji

Zazen, une pratique essentielle du zen

Pratiquer zazen, c’est s’asseoir silencieusement et correctement sur un coussin après s’être calmement déchaussé. Le dos est bien droit, puissant mais sans raideur, les jambes sont pliées en lotus, demi-lotus ou « en tailleur » si l’on ne peut vraiment pas faire autrement. Les mains sont croisées sous le nombril. Les paupières sont à demi fermées. La respiration douce, profonde et régulière permet d’oxygéner pleinement tous les organes du corps. Elle permet aussi d’apaiser l’esprit qui laisse les pensées passer sans les retenir. Dans la posture de zazen, le corps, le souffle et l’esprit sont là, simplement et pleinement. Rien de plus.

D’une durée d’environ 25 minutes, une session de zazen est suivie de 5 minutes de pause avant d’être éventuellement renouvelée. Certaines pratiques de zazen sont fort longues et peuvent durer toute une journée. Elles peuvent aussi êtres suivies d’une marche silencieuse durant laquelle le corps, le souffle et l’esprit sont là, simplement et pleinement investis dans la marche.

Une session de zazen est conduite sous l’autorité d’un maître et accompagnée ou non par deux moines qui, si cela est pertinent, donnent un léger coup de bâton plat sur l’épaule d’un pratiquant somnolant. Il n’est pas question de le « punir » ! Juste de l’aider à retrouver une posture correcte et tonique. A la fin d’une pratique, le maître offre une dédicace pour les bienfaits de tous.